Naissance de la chaîne humaine

Share on telegram
Share on twitter
Share on facebook
Share on vk
Share on email
Le premier devoir du journaliste est le respect de la vérité

Nous célèbrerons d’ici quelques semaines le cinquantième anniversaire de la charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes) qui a été signée le 24 novembre 1971 à Munich par la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) et qui devient dès lors une référence en Europe.

Selon cette charte, le premier devoir du journaliste est le respect de la vérité, quelles qu’en soient les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit du public à connaître la vérité. Elle précise également que le journaliste ne doit jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs ou encore refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

 

« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées »
Winston Churchill
 
 

Aujourd’hui, cette charte n’est plus respectée et demeure parfois même inconnue des « journalistes » qui se contentent de relayer les dépêches de l’AFP en servant plus ou moins consciemment un système gangréné par une corruption devenue systémique.

Une dizaine de milliardaires détiennent plus de quatre-vingt-dix pour cent de la presse française (1) et celle-ci semble même attirer des investisseurs étrangers comme Daniel Kretinsky (cinquième fortune tchèque et spécialisé dans l’énergie) devenu depuis 2018 propriétaire (2) de magazines comme « Marianne » ou « Elle » et coactionnaire du journal Le Monde (pour 110 millions d’euros), même journal qui reçoit des subventions de la fondation Bill et Melinda Gates (3) depuis 2014 (299 109 $ en 2014, 438 083 $ en 2015, 516 601 $ en 2016, 680 675 $ en 2017 et 2 126 790 $ en 2019) mais rassurez-vous si vous y voyez des conflits d’intérêts, vous êtes loin du compte ! Ces subventions ont pour objectif « d’informer et d’engager les communautés ».

Capture d'écran du site de la fondation Bill et Melinda Gates
Une guerre de l’information sans précédent

Si les riches investisseurs rachètent ou subventionnent la presse depuis de nombreuses années, c’est parce qu’ils ont compris l’immense pouvoir qu’elle représente. La presse représente justement un « investissement » déficitaire offrant quelque chose qui n’a pas de prix : le pouvoir de contrôler les masses, de dire aux gens quand et quoi penser ou même pour qui voter (4), de réaliser des sondages et ainsi manipuler l’opinion publique dans un sens ou dans un autre.

La presse au sens large représente aujourd’hui l’arme ultime de la propagande (5) à l’heure d’une guerre de l’information sans précédent. Le plus ironique c’est que la presse est déficitaire dans son ensemble, elle survit grâce aux revenus publicitaires mais aussi grâce aux subventions de l’Etat qui peuvent parfois s’élever à plusieurs dizaines de millions d’euros par an (6), ce sont donc les citoyens eux-mêmes qui financent leur propre propagande via une partie de leurs impôts.

Dernière mise à jour : décembre 2020 (v. 16.2) Conception : Jérémie Fabre
Documentation : Marie Beyer, 
Jérémie Fabre et Suzy Gaidoz
Adaptation : Guillaume Barou, avec Boris Séméniako et Cécile Marin

Nous avons décidé de changer les règles du jeu

Nous sommes ainsi de plus en plus nombreux à subir de la surinformation, voire parfois de la désinformation de la part des nombreux médias dits « mainstream » mais également d’autres médias dits « indépendants » et c’est au cœur de cette situation troublée que nous avons décidé de nous lancer dans ce projet.

 

« Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre
à pêcher que de lui donner un poisson. »
Confucius

 

Nous pensons que les Français ont besoin d’informations vérifiables et vérifiées, d’un média fiable sur lequel ils pourront compter en toute circonstance pour leur apporter de l’information mais aussi et surtout de données, de méthodes pour qu’ils apprennent ou réapprennent à chercher par eux-mêmes, à s’informer par eux-mêmes et donc à se prémunir des manipulations éventuelles dont ils sont la cible.

Nous avons décidé de changer les règles du jeu. Nous proposerons des articles, des entretiens, des reportages de terrain, des statistiques mais aussi des rencontres entre nos adhérents afin de recréer du lien et beaucoup d’autres choses. C’est dans cette optique que nous avons décidé de fonder l’association « La chaîne humaine » ce qui vous permettra de rejoindre notre petite famille appelée à devenir grande. Avant toute chose, vous pouvez jeter un œil à notre charte et à ce magnifique préambule de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Enfin, nous n’accepterons jamais aucun financement ni aucune subvention de l’Etat, nous garderons notre indépendance quoi qu’il nous en coûte et notre média sera exclusivement financé sous forme de dons/financements participatifs.

Alors si notre projet vous parle, n’hésitez pas à nous soutenir.

 

Un être humain

Sources :

1. Médias français, qui possède quoi ?
https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA

2. Qui est vraiment Kretinsky, le Tchèque qui rachète la presse française ? https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/qui-est-vraiment-kretinsky-le-tcheque-qui-rachete-la-presse-francaise-28-10-2018-7929759.php

3. Pourquoi la Fondation Bill & Melinda Gates a subventionné le journal Le Monde à hauteur de 4 Millions $ ?
https://www.nexus.fr/actualite/news/fondation-bill-melinda-gates-le-monde/

4. En pleine période de réserve, Libération appelle à voter Macron en Une
https://francais.rt.com/france/37949-en-pleine-periode-reserve-liberation-appelle-voter-macron-en-une

5. La Fabrication du consentement
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fabrication_du_consentement

6. Aides à la presse : Des subventions absolument nécessaires à la survie des journaux ?
https://www.youtube.com/watch?v=nu6ztdIAJQM

Partagez !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin